De la notion de race au racisme « scientifique »
A partir du XVe siècle en Europe la révolution scientifique prend racine et bouleverse la connaissance du monde et de l’Homme, en grande partie fondée sur la religion. A l’unité humaine défendue par les grandes croyances monothéistes, les premiers anthropologues – qui s’appuient sur les méthodes des sciences naturelles – préfèrent une division de l’espère humaine en races, fondée sur des critères biologiques (couleur de la peau, structure crânienne…). Or, les époques modernes et contemporaines coïncident également avec l’expansion de l’Europe

Cet espace est destiné à donner accès aux documents étudiés en cours sur le livret photocopié. La meilleure qualité des fichiers images facilite le travail de déchiffrement.